Fiche d’information #29b) Affectation de ressources

Niveau 4

Élément : Renforcement des capacités et des ressources

Résultat 29: L’organisation dispose de la capacité et des ressources adéquates pour atteindre les résultats de niveau 4 pour chaque élément.

Indicateur 29b) : Ressources consacrées aux activités de sensibilisation des droits de la personne et l’avancement du Modèle de maturité pour les droits de la personne (le Modèle).

Mesures possibles et sources de données :

  • Nombre d’activités de sensibilisation.
  • Allocation budgétaire pour les activités de sensibilisation touchant les droits de la personne, comme un comité consultatif ou un conseil sur les droits de la personne.

Description de l’indicateur

À ce niveau, l’organisation aborde ses communications d’entreprise d’un point de vue des droits de la personne  (voir fiche d'information 25a)). Elle organise aussi des activités de sensibilisation qui tiennent compte de sa vision des droits de la personne et de son engagement à mettre en œuvre le Modèle. Finalement, elle organise ou participe à des réseaux externes dédiés aux droits de la personne (voir fiche d'information 29a)). L’organisation affecte des ressources à ses activités de communication et de sensibilisation. Elle peut utiliser des ressources déjà à sa disposition, choisir d’en réaffecter certaines ou d’en ajouter de nouvelles. 

Au niveau 3, l’organisation a formé tout le personnel sur les droits de la personne et la diversité. Elle a aussi investi dans des outils et des ressources visant à mettre en place son plan d’équité en matière d’emploi et à prévenir la discrimination à l’interne. Au niveau 4, l’organisation assume une responsabilité claire et partagée en matière de respect des droits de la personne dans son effectif et dans ses points de services. Elle collabore avec les fournisseurs, les partenaires commerciaux et les parties prenantes, dont le gouvernement, les syndicats, les associations d’employés et le grand public pour solutionner les questions reliées aux droits de la personne. À ce niveau, il est primordial d’avoir une bonne stratégie de sensibilisation pour soutenir le renouvellement de la vision des cadres supérieurs (voir fiche d'information 30b)) et mobiliser les fournisseurs et les partenaires commerciaux. L’organisation prévoit ensuite les ressources pour soutenir cette stratégie de sensibilisation, partager son engagement envers les droits de la personne avec ses partenaires et ses fournisseurs et participer à des activités de  réseautage externe dans le but de partager ses meilleures pratiques.

Par exemple, l’organisation pourrait ajouter à sa stratégie de sensibilisation la création d’un réseau regroupant des femmes cadres provenant de l’organisation même et d’organisations partenaires pour partager, se questionner et participer à des activités sur le thème de l’égalité et de la promotion de la condition féminine.

Approche suggérée

  • Élaborer une stratégie de sensibilisation interne et externe et déterminer les ressources disponibles pour s’assurer :
    • Que la responsabilité et la prise en charge de la culture de droits de la personne en milieu de travail soient largement répandues. Toutes les instances du milieu de travail, y compris les partenaires et les fournisseurs, comprennent leurs droits et responsabilités et travaillent, dès que l’occasion se présente, à l’amélioration de la culture de respect dans le milieu de travail.
    • Qu’un engagement visible en vue de favoriser et maintenir une culture de droits de la personne dans le milieu de travail s’ouvre vers l’extérieur et que les cadres supérieurs élargissent leurs horizons afin de tisser des relations productives et durables avec les partenaires, les fournisseurs et les parties prenantes.
    • Que toutes les communications organisationnelles intègrent les principes des droits de la personne, comme les pratiques inclusives et l’accessibilité.
    • Que les politiques et pratiques internes et externes de l’organisation tiennent compte des droits de la personne et fassent partie de ses activités quotidiennes. Elles sont durables et prévisibles, conformes aux valeurs du milieu de travail et appliquées tant au sein de l’organisation qu’à l’externe, avec les parties prenantes.
    • Que l’organisation partage des informations pertinentes et ses meilleures pratiques, et qu’elle offre au personnel, à tous les niveaux, des formations sur les tendances en matière de droits de la personne et les progrès de la mise en œuvre du Modèle.
    • Que l’organisation échange des pratiques prometteuses de mesure du rendement avec des organisations et des partenaires externes. Elle évalue régulièrement son cadre de mesure du rendement afin d’en améliorer l’efficacité, la prévisibilité et la durabilité.
  • Pour élaborer une stratégie de sensibilisation interne et externe :
    • Préparer le terrain : établir les priorités et fixer les objectifs de communication.
    • Évaluer les ressources existantes : établir un budget et identifier les ressources supplémentaires qui pourraient être disponibles.
    • Élaborer un plan de communication et d’activités de sensibilisation : identifier les principaux porte-parole, et coordonner les communications internes et externes.
    • Mettre son plan en marche et appuyer sa mise en œuvre.
  • Affecter du personnel au réseautage avec des groupes externes : Faire en sorte que le réseautage fasse partie intégrante du travail du personnel et des objectifs de travail. Les représentants de tous les niveaux de l’organisation doivent donc participer aux activités des groupes choisis. Le mandat de ceux-ci doit correspondre aux objectifs et aux priorités de l’organisation en matière de droits de la personne. Ces représentants doivent s’assurer que de l’information et des pratiques prometteuses sont échangées.

Pratiques prometteuses

  • Partage des responsabilités de réseautage : Une organisation a délégué trois participants aux activités d’une organisation à but non lucratif qui élabore des stratégies et des outils pour aider les personnes handicapées à décrocher un emploi. Les trois employés assistent aux réunions à tour de rôle et s’assurent que l’information et les meilleures pratiques transmises à la réunion sont partagées avec leur unité administrative respective et avec l’ensemble de l’organisation. 

Outils et liens utiles

Politique de communication du gouvernement du Canada – Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada

La planification des communications au sein des organisations – Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation de l’Ontario

How to develop a communications plan Public Relations Society of America (Disponible en anglais seulement)

Documents de references

Loi sur l’équité en matière d’emploi

Loi canadienne sur les droits de la personne


Commission canadienne des droits de la personne

CAMO pour personnes handicapées 

Des actions concrètes pour promouvoir la Diversité - BNP PARABAS

Date modified: