Fiche d’information #33a) Promotion générale des droits de la personne

Niveau 5

Élément : Communications et consultations

Résultat 33: L’organisation fait la promotion des droits de la personne de façon générale.

Indicateur 33a) : L’organisation a mis en œuvre des initiatives afin de promouvoir les droits de la personne de façon générale.

Mesures possibles et sources de données :

  • Partenariat dans le cadre d’activités comme le Mois de l’histoire des Noirs, la Journée des droits de l’homme et la Journée pour la lutte anti-raciale.
  • Promotion d’activités portant sur les droits de la personne, par exemple :
    • Des manifestations sportives liées à la diversité.
    • Le parrainage de Jeux paralympiques.

Description de l’indicateur

En tant que leader dynamique et progressiste, l’organisation influe sur la société en faisant activement la promotion des droits de la personne. Elle se veut une voix crédible en faveur d’une société plus diversifiée, plus respectueuse et plus équitable. Pour atteindre ces objectifs, elle dirige différentes initiatives visant à faire avancer les droits de la personne et invite d’autres organisations à s’engager dans la promotion des droits de la personne au sein de leur collectivité, à l’échelle locale et internationale.

Au niveau 4, l’organisation a créé des liens avec des partenaires externes afin d’échanger sur les pratiques exemplaires dans le but d’améliorer les conditions de travail et la prestation des services. Ses communications ont intégré les principes relatifs aux droits de la personne, comme l’inclusivité et l’accessibilité. Au niveau 5, l’organisation parraine des initiatives qui font la promotion de façon générale de l’inclusivité, de la diversité et du respect des droits de la personne.

Par exemple, une organisation pourrait parrainer une organisation non gouvernementale (ONG) soutenant l’accessibilité des personnes en fauteuil roulant, prendre part à ses campagnes publicitaires, organiser des activités pour accroître la sensibilisation sur cette question et encourager ses employés à participer.

Approche suggérée

  • Devenir un agent de changement à l’égard des droits de la personne : L’organisation fait la promotion des droits de la personne en général ou d’une cause en particulier par le biais des entités dont elle est membre et par ses partenariats.
  • Consulter afin d’établir les priorités : L’organisation consulte son personnel et ses partenaires sur les aspects des droits de la personne que l’organisation pourrait le plus efficacement défendre à l’extérieur. Ce choix pourrait s’appuyer, entre autres, sur une analyse des besoins de la collectivité environnante, sur une expérience particulière acquise à l’interne concernant la gestion de certaines questions qui pourraient être utiles aux autres, ou sur les domaines où l’organisation serait le plus à même de contribuer à renforcer les pratiques exemplaires dans son champ d’activité ou dans les réseaux auxquels elle participe.
  • Choisir les activités qui véhiculent le mieux le message de l’organisation au sujet des questions retenues en matière de droits de la personne : Parrainer un athlète paralympique ou organiser un souper dans le noir peuvent être d’excellentes façons de promouvoir l’intégration des personnes handicapées. Le lancement d’un programme de mentorat pour les jeunes leaders autochtones ou d’autres membres des groupes désignés et sa promotion auprès d’organisations dans votre champ d’activité est une option si l’organisation met l’accent sur la promotion de la diversité. Agir à titre de mentor auprès d’autres organisations partenaires à propos de la gestion d’équipes de travail intergénérationnelles par exemple témoignerait du soutien de votre organisation pour prévenir l’âgisme.
  • En faire un travail d’équipe : L’organisation encourage ses propres employés à prendre part aux activités choisies et à en faire la promotion dans leurs réseaux respectifs.
  • Créer des partenariats pour maximiser l’impact : Une activité de financement visant à soutenir les refuges locaux pour les sans abri recueillera plus de fonds et sensibilisera davantage sur la question de l’itinérance si elle est organisée collectivement.
  • Partager les leçons tirées lors de l’organisation de ces activités : Cela montrera la voie à d’autres organisations qui aimeraient se joindre à vous pour soutenir les questions relatives aux droits de la personne et les aidera à éviter des erreurs coûteuses.    

Pratiques prometteuses

  • Participer à la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale : Une organisation demande à ses membres de faire preuve de solidarité envers les néo Canadiens et les travailleurs immigrants.
  • Parrainer des activités sportives à la condition qu’il y ait un code d’éthique pour les entraîneurs et les joueurs : Une organisation s’est impliquée au sein de la collectivité en parrainant des activités sportives pour lesquelles il existait un code d’éthique qui précisait que chaque athlète doit être traité avec respect, peu importe son sexe, sa race, son pays d’origine, ses capacités physiques, son statut socioéconomique ou tout autre motif possible de discrimination.

Liens et outils utiles

Le Canada souligne la Journée des droits de l’homme- Affaires étrangères et Commerce international Canada 

Le Canada souligne le combat continu des femmes en matière de droits à l'occasion de la Journée des droits de l'homme - Centre des nouvelles du Canada

Appel à l'action des organismes canadiens des droits de la personne - Association canadienne des commissions et conseil des droits de la personne

Table ronde du Mois de l'histoire des Noirs

Documents de référence

Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale - Syndicat canadien de la fonction publique

Date modified: